par Hillary A. avril 23, 2021

Règles douloureuses, les causes : Pourquoi ai-je des douleurs de règles insupportables ?


Lorsque nous avons commencé à avoir nos règles étant jeune, nous nous sommes toutes demandées au moins une fois pourquoi nous avions des règles et pourquoi nous en souffrions alors que d’autres femmes non.

C’est pourquoi, nous nous sommes penchées sur le sujet.

Au sommaire

Comment nos menstruations se déclenchent-elles ?
Pourquoi avons-nous mal pendant nos règles ?
Règles douloureuses, que faire ?

 

Comment nos menstruations se déclenchent-elles ?

Un petit schéma par ici pour mieux comprendre

fonctionnement-uterus-femme

 

Le cycle menstruel se divise en 2 grandes phases :
la phase folliculaire
la phase lutéale

La phase folliculaire débute à partir du 1er jour du cycle jusqu’au 14ème jour, jour de l’ovulation.
A savoir, le premier jour du cycle menstruel correspond au premier jour des règles.

A partir du 15ème jour, nous entrons dans la phase lutéale.

Pendant la phase lutéale, le taux de progestérone augmente fortement. La progestérone va permettre l’épaississement de la muqueuse utérine dans l’utérus. La muqueuse utérine s’apparente à « une toile d’araignée », un « nid douillet » permettant d’accueillir un futur embryon.
Lorsque l’ovule n’a pas été fécondé, le taux de progestérone diminue et chute. La chute de progestérone envoie alors un signal à la muqueuse utérine.
La muqueuse utérine n’a pas accueilli d’embryon. Par conséquent, la muqueuse ne peut pas remplir sa fonction première.
La muqueuse commence alors à se désintégrer. La désintégration de la muqueuse utérine entraîne les menstruations d’où les saignements.

Alors, pourquoi avons-nous mal pendant nos règles ?

La dysménorrhée primaire

Un terme : la dysménorrhée. C'est vrai, ce terme est un peu compliqué. De manière plus simple, c’est une maladie qui est très fréquente chez les femmes. Celle-ci a plus au moins d’impact en fonction des femmes car nous sommes tous uniques face à nos menstruations.

Elle est à l’origine des douleurs menstruelles. Les douleurs liées aux règles peuvent apparaître avant, pendant et après les menstruations.

Ces douleurs s’expliquent par le phénomène suivant : les prostaglandines sont des molécules qui permettent au muscle utérin (englobe l’utérus) de se contracter pour permettre l’écoulement des saignements. Plus les contractions sont répétées et peu espacées dans le temps, plus les douleurs seront intenses.

Les douleurs se traduisent alors pour de nombreuses femmes par :

  • Des crampes
  • Des maux de ventre
  • Des ballonnements
  • Des jambes lourdes
  • De la diarrhée
  • Des douleurs en bas de votre dos

Pour un moment de bien-être et une sensation de chaleur pendant vos règles douloureuses, retrouvez notre ceinture bouillotte.

Ceinture bouillotte

100% coton chauffante pour soulager les douleurs menstruelles 69,95€
Je découvre

Au quotidien : les règles douloureuses, que faire ?

Attention tout de même aux règles extrêmement douloureuses !

Si vos règles sont très insupportables et vous empêchent de réaliser votre routine quotidienne, nous vous conseillons de consulter un gynécologue pour effectuer un examen gynécologique.

Dans le cas présent, c’est une dysménorrhée dite secondaire.
La dysménorrhée peut avoir d’autres origines :

Un fibrome

Un fibrome utérin est une tumeur qui apparaît en général dans le muscle utérin sous forme de masse. La taille du fibrome est plus ou moins variable.

Les symptômes d’un fibrome sont les suivants entre autres : règles abondantes, sensation d’une masse, d’un poids en bas du ventre, des rapports sexuels inconfortables, des saignements qui interviennent entre deux périodes de règles...

L’endométriose

Cette maladie touche près d’une femme sur dix. Elle se définit par la présence de tissu utérin à l’extérieur de l’utérus.

L’endométriose peut ainsi provoquer des douleurs atroces pendant les règles, des soucis d’infertilité, des douleurs lors de rapports sexuels…

Il est impératif de consulter un professionnel. En effet, les symptômes liés aux règles sont malheureusement banalisés par beaucoup d’entre nous, notre entourage et le personnel médical. C’est pourquoi, malheureusement, de nombreuses femmes sont diagnostiquées très tard. Cela peut prendre plus de 5 ans avant qu’une femme sache qu’elle est atteinte d’endométriose.

Pour en savoir plus, découvrez notre article sur l'endométriose.

Un stérilet s’il n’est plus à sa place initiale dans l’utérus

Lorsque le stérilet n’est plus à sa place, il est possible de ressentir des douleurs au ventres persistantes.

Un changement de contraception qui modifie votre flux menstruel, vos sensations face aux douleurs…